Le forum pour la ville de Calais

Jeu les Royaumes Renaissants
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Plage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
brylastar
Civet au champagne
avatar

Nombre de messages : 5723
Age : 29
Localisation : Citoyen du Monde
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: La Plage   19/09/10, 12:24 pm

De l'autre côté de la frontière, Bry n'allait pas bien; il était revenu de retraite, mais son esprit y était toujours plus ou moins. Il n'avait pas revu Kiki depuis des semaines, voire des mois? Il ne savait même plus. Les retraite successives avaient fait que son esprit devienne une sorte de légume. Plus d'études, plus de travail, le silence et la solitude constants. Voilà ce qui avait rendu Bry taciturne.

Il songeait à tout ce qui s'était passé avec Kiki depuis le départ. Loin d'avoir été le compagnon idéal, il ne savait même plus comment une femme comme elle avait pu être avec un homme comme lui. Elle savait ce qu'il avait fait, le connaissait sans nul doute mieux que quiconque. Et pourtant, elle disait l'aimer. S'il avait été plus généreux, il lui aurait dit plus tôt qu'elle ne gagnerait rien à être avec un homme comme lui. Mais il n'avait pu, car il l'aimait.

Sirotant un verre de Père Naud, il repensait à tout cela, nostalgique. Il ne savait pas s'il reviendrait de sa prochaine retraite. A quoi bon? Il ne savait plus vraiment à quoi rimait tout cela.

Il leva son verre, murmura quelques mots à l'attention de Kiki, puis but le verre d'une traite. Il avait tout gâché.
Revenir en haut Aller en bas
Niria
Grande Dame
avatar

Nombre de messages : 453
Date d'inscription : 26/10/2010

MessageSujet: Re: La Plage   13/01/14, 01:48 pm

Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt disait le diction. La jeune femme étant tous les jours debout avant l'aube devait avoir le monde à ses pieds, au moins.
Ce matin là elle avait surtout du sable à ses pieds. Et si le monde lui appartenait, le poisson lui, semblait plus difficile à apprivoiser.

Elle avait fière allure la Ponthieu, la houppelande remontée presque aux genoux, les pieds nus, une canne à pêche à la main, un panier à poisson dans l'autre et une bataille faisant rage dans sa lourde chevelure qui tentait vaille que vaille de résister au vent.


Elle avait tout essayé, mais rien....toujours pas de poisson et ce vent qui s'amusait à lui mettre les cheveux dans les yeux. Il ne pouvait pas souffler dans l'autre sens lui....
Klovis lui avait pourtant indiqué là où il avait vu un banc la veille mais apparemment les poissons avaient déménagé.

Découragée, la jeune femme posa tout son attirail et entreprit de se recoiffer sinon elle allait finir par faire concurrence au cap'taine caverne, un vieil ermite qui vivait dans une grotte un peu plus loin sur la plage.

Une fois ceci fait, elle reprit sa canne et relança sa ligne, ce n'était pas un poisson qui lui résisterait!

Revenir en haut Aller en bas
Niria
Grande Dame
avatar

Nombre de messages : 453
Date d'inscription : 26/10/2010

MessageSujet: Re: La Plage   15/01/14, 07:51 pm

La pluie n'avait cessée de toute la journée du mardi, empêchant la jeune femme de se rendre sur la plage pour s'entrainer à la pêche.
Elle en avait donc profité pour rester au chaud en taverne avec la fratrie de keel, Manu et sa compagne louloute et guiguiseg et pour prendre des cours théoriques de pêche pour les nuls.
Aby avait gentillement accepté de lui montrer comment faire. La jeune femme n'avait elle non plus jamais pêché mais maîtrisait la théorie sur le bout des doigts.
Jeudi nous allons pêcher ensemble avait-elle dit. En attendant, Niria allait en profiter pour s'entrainer un peu.

Suivant à la lettre les conseils de ses amis, elle avait apporté deux cannes, des vers fournis par son jardinier, un seau, une pelle et du pain sec et une couverture. Elle avait longuement hésité sur le type de pain à utiliser et avait donc prit tout ce qu'elle avait trouvé, du pain aux noix, du pain au miel, des croissants etcetc.

Arrivée enfin sur une partie de la plage où il n'y avait personne, Niria posa son matériel, se déchaussa, enleva ses bas et remonta sa houppelande jusqu'en dessous des genoux. Cela lui rappela la discussion avec Abelinne qui ne trouvait pas du tout inconvenant de montrer ses pieds et ses mollets lorsque l'on pêchait car il n'était pas possible de faire autrement sans abîmer ses chausses. Niria avait donc écrit à cette chère mère Marie-Odette, mère supérieur du couvent où elle fut instruite, enfant. Elle lui expliquerait rapidement ce qu'il convenait de faire. Comme toujours, la mère Marie Odette était de bon conseil.

La jeune femme jeta le pain sec dans l'eau, puis avec une petite grimace de dégout accrocha un ver au bout de la première canne et la lança à l'eau, non pas la canne entière hein, l'est nulle en pêche mais pas nouille. Elle attendit ensuite que le poisson veuille bien sauter dans le seau qu'elle avait au préalable remplit d'eau de mer.

Comme je disais donc, elle attendit que le poisson veuille bien sauter....mais visiblement, la théorie n'était pas si simple à mettre en pratique....
La jeune femme enfonça sa canne dans le sable pour qu'elle reste en place et s'installa sur sa couverture qu'elle déposa un peu au dessus, au sec. Elle ramena ses genoux contre elle, sa tête posée dessus et laissa ses pensées voyager au loin.

A voir Klovis prendre la défense de sa soeur la veille, elle avait ressenti un léger pincement au coeur. Cela l'avait emmené quelques années en arrière, lorsque son propre frère était encore vivant, lui aussi avait toujours été là pour elle, lui qui à la mort de leurs parents lorsqu'elle était toute jeune enfant s'était occupé d'elle et avait prit en charge son éducation. La jeune femme souriait perdue dans ses pensées en se remémorant son enfance avec ce trublion de luzifer junior, son neveu et Malignia. Ils étaient tous les trois presque du même âge et malgré des caractères très différents c'étaient toujours entendu comme larron en foire. Les deux derniers pour faire milles et une bêtise et elle pour ne rien dire et les aider à rattraper les dégâts.
Revenir en haut Aller en bas
Abelinne
Rayon de soleil
avatar

Nombre de messages : 695
Localisation : qq part dans Calais
Date d'inscription : 02/03/2013

MessageSujet: Re: La Plage   16/01/14, 06:45 pm

Aby s'était préparée depuis l'avant veille.

Mardi soir,elle avait croisé en taverne Niria qui lui avait raconté qu'elle avait un peu de mal avec les poissons et surtout qu'elle ne connaissait rien sur l'art et la manière de les pêcher et ne voulant pas aller pêcher avec Klovis pour une sombre histoire de sixième orteil, Aby s'était tout naturellement proposée d'aller le lui enseigner.

Enfin, lui enseigner était sans doute un bien grand mot sachant qu'Aby n'avait jamais touché une canne de sa vie et que son seul savoir venait exclusivement de son observation. Effectivement, si Aby avait bien passé des dimanches après midi à chasser le vers de terre en compagnie de Crokdur et ensuite à regarder klovis les mettre au bout du fil de sa canne, en aucune manière elle n'avait elle même exécuté ce geste.

Mais qu'importe, Aby était confiante, la pêche chez les de Keel, s'était dans les gènes!!!!! Enfin c'est du moins ce que son frère s’entêtait à lui rappeler.

A l'aurore, elle se posta donc à l'entrée de la plage comme convenu avec Niria.

Elle s'assit sur un énorme rocher blanc pour attendre tranquillement son "élève". A ses pieds, Crokdur, la langue au vent, patientait lui aussi tout en veillant d'un air gourmand sur la panier que Aby avait pris soin de ramener

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Niria
Grande Dame
avatar

Nombre de messages : 453
Date d'inscription : 26/10/2010

MessageSujet: Re: La Plage   16/01/14, 10:24 pm

L'aube...la jeune femme s'équipa avec le même attirail que la veille pour rejoindre la jeune Abelinne qui avait eu la gentillesse de lui apprendre à pêcher pour prendre le chemin de la plage.
Abelinne ne savait pas pêcher mais connaissait la théorie sur le bout des doigts et selon elle, son petit chiot n'avait pas son pareil pour trouver le poisson, comme un chien de chasse du gibier.

En arrivant sur place, elle sourit en voyant la jeune Abelinne qui l'attendait sur un rocher et la rejoignit. elle ne fut pas sans remarquer le chiot qui se tenait près d'elle un oeil gourmand sur le panier qu'elle avait emporté.


le bon jour Abeline.
J'ai apporté tout le matériel que vous m'aviez conseillé, j'espère que cela vous conviendra.
Revenir en haut Aller en bas
Abelinne
Rayon de soleil
avatar

Nombre de messages : 695
Localisation : qq part dans Calais
Date d'inscription : 02/03/2013

MessageSujet: Re: La Plage   18/01/14, 09:03 am

Lorsqu'elle aperçut niria, Aby se remit debout prestement et couru  vers elle, avec à ses trousses crokdur qui était toujours partant pour se dégourdir les papattes. Toujours aussi spontanément sans vraiment que Niria ne demande rien, elle déposa un bisou sur sa joue en guise de bonjour alors que crokdur entamait sa danse de bienvenue en sautant aussi haut que possible ( ce qui n'est pas chose facile quand on pèse 70 kg au bas  mot et qu'on est recouvert d'au moins autant de poils! ) en agitant l'arrière train en tout sens dès la descente effectuée et en jappant bruyamment. Il semblait vouloir dire :

"hééééééééééé moi aussi je suis là, moi aussi j'existe, une tite caresse allez une tout petite siouplaiiiiiiiiiitttt"


Aby, comme d'habitude, eut bien du mal à calmer la bestiole mais à force de gentilles tapes sur la tête et de gratouillis sur le dos, n'importe quel monstre enragé fini toujours par se détendre.

Quand les retrouvailles furent achevées avec un crokdur de nouveau en position initiale avec la langue pendante au vent et l’œil étincelant de plaisir , elle s'adressa à Niria:


"Alors? Prête ? Ah bah oui, tu as tout ce qu'il faut apparemment. Moi aussi j'ai ramené tout ce qu'il fallait pis aussi de quoi pique niquer un peu au cas où ça traine. On va pas se laisser mourir de faim quand même!!!!!"

Elle esquissa un sourire malicieux à sa compagne d'un jour. Elle regarda ensuite au loin, le soleil qui montrait le bout de son nez:

"Et en plus, on a vraiment beaucoup de chance, il va faire très beau et pas un brin de vent! C'est une très bonne journée pour pêcher la baleine!

Bon faut se mettre en quête du meilleur coin, il parait que là où y a des trous d'eau c'est le mieux donc faut chercher les zones plus sombre dans la mer"

La jeune femme récupéra son panier et tout ce petit monde partit en direction du Sud, crokdur courant en tête, pour trouver le meilleur coin du quartier

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Niria
Grande Dame
avatar

Nombre de messages : 453
Date d'inscription : 26/10/2010

MessageSujet: Re: La Plage   18/01/14, 10:45 am

Niria sourit face à l'accueil de la jeune fille. Sa joie de vivre et celle de son "chiot" étaient communicatives, la journée promettait d'être vraiment agréable.
Elle se remémora les adjectifs utilisés par klovis pour qualifier le "chiot" de sa soeur, puant et dégoulinant, aussi se garda-t-elle de laisser au petit "chiot" l'occasion de lui montrer son affection avec douche incorporée.


Un "petit" chiot disiez vous. Il fait une belle taille tout de même pour un "petit" chiot.

En disant ses mots, elle lui fit une petite grattouille amicale pendant qu'Abelinne tentait de le calmer. Elle se demandait s'il était aussi affectueux avec les poissons et imagina très bien, le "petit" chiot sauter dans l'eau pour mieux venir s'ébrouer à leurs côtés. Elle allait devoir le garder à l'oeil.

ohh un pique nique! En voilà une bonne idée, au moins si nous ne pêchons rien, nous ne repartirons pas le ventre vide. Par contre, j'espère que le temps va se tenir, Guiguiseg m'a parlé de nuage menaçant hier soir....

Elle regarda à son tour le ciel.

...mais je n'en vois pas un seul.

Sur ces considération météorologique, la petite troupe se mis en mouvement, le "petit" chiot en tête. Les deux jeunes femmes se laissant guider par lui.
Niria se concentra sur les fameux trou d'eau dont venait de lui parler Abelinne, se demandant bien ce dont il pouvait s'agir. Et apercevant une tache plus sombre, enfin, apparemment plus sombre, elle lui montra.


Cette...tâche là bas, est-ce cela que vous cherchez?
De dois avouer ne pas savoir à quoi doit ressembler un trou d'eau, ni quelle taille celui-ci doit faire et encore moins ce dont il s'agit.
Revenir en haut Aller en bas
Klovis
Général(e) en chef des commères
avatar

Nombre de messages : 2206
Localisation : 15, rue du Port, Calais
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: La Plage   18/01/14, 10:14 pm

La pêche. Les poissons. Aby et Niria en avaient parlé en taverne l'autre soir. Aby avait également dit à Klovis qu'elle apprendrait à Niria comment pêcher. Connaissant le niveau de la dame de Ponthieu, l'exercice serait sans doute un bon divertissement.

Aussi le jeune homme ne pu se retenir d'aller voir comment ça se passait, de jeter un oeil, juste comme ça, pour voir, de loin.

Emmitouflé dans un bon mantel, Klovis avait longé les habitations pour apercevoir la plage. Il s'était ensuite approché discrètement, mais pas trop non plus, pour ne pas paraître suspect.

À quelques centaines de mètres des filles, le col du mantel relevé, les mains dans les poches, Klovis se tenait là, droit, à regarder au large, à surveiller les apprenties pêcheuses et leur chien de garde.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Abelinne
Rayon de soleil
avatar

Nombre de messages : 695
Localisation : qq part dans Calais
Date d'inscription : 02/03/2013

MessageSujet: Re: La Plage   19/01/14, 08:37 am

Aby se retourna vers sa comparse pour lui répondre:

"Un trou d'eau c'est un endroit où l'eau est retenue même à marée basse...enfin je crois hein....Et donc, y a des poissons qui restent dedans et pis à marée haute comme c'est un endroit obligatoirement plus profond, ben y en qui y restent pour se cacher des gros...Enfin je pense...."

Aby n'était plus bien sûre de ce qu'elle avançait. Elle avait bien entendu un jour quelqu'un dire ça dans une des tavernes qu'elle avait fréquentées mais était ce pour l'océan ou la mer ....Elle ne se souvenait plus...Tout ce qu'elle savait vraiment faire, c'était de regarder klovis mettre un appât sur un hameçon , le reste était un mystère bien mystérieux.....

Elle examina ensuite la tâche plus sombre que lui montrait Niria et s'accorda un moment de réflexion. Toute personne connaissant un peu la mer aurait pu reconnaitre là des algues ou bien un gros rocher au fond de l'eau mais en définitive pour Aby, il n'y avait aucun doute possible, si c'était sombre, c'était un trou d'eau pîs c'était tout !!!!!!

Un large sourire éclaira son visage:

"C'est ça, c'est ça !!!!!! C'est sombre, ça ne peut être que ça !!!!!!"

Elle lâcha sur le sable son panier et son attirail pour se rapprocher un peu de l'eau.

"C'est ça, vivi, on se met là ???"

Elle revint vers niria et s'assit par terre pour commencer à défaire ses chausses:

"Il est l'heure de patauger un ti peu!"

Au loin, crokdur qui avait quitté le binôme depuis quelques minutes, commençait à creuser un tunnel au milieu de la plage pour aller vers je ne sais quelle contrée lointaine, peut être la Chine. Sa tète avait entièrement disparut sous le niveau du sol et il avait le corps enfoncé  jusqu'au poitrail dans ce trou. De part et d'autre de lui, de grandes gerbes de sable s'envolaient....

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Niria
Grande Dame
avatar

Nombre de messages : 453
Date d'inscription : 26/10/2010

MessageSujet: Re: La Plage   20/01/14, 12:37 pm

Niria écoutait avec attention les explication d'Abelinne et regardait en même temps la tâche sombre en se demandant si c'était ce qu'elle cherchait. Si un trou d'eau était, comme un creux dans la plage, il pouvait être de toute taille. Mais pour que des poissons puissent y trouver refuge, il fallait tout de même qu'il ne soit pas trop petit....
Elle en était là de ses réflexions quand Abelinne confirma sa trouvaille après l'avoir examinée d'un peu plus près.


Et bien ce cas, allons y oui.

La jeune femme posa ses affaires avec celles d'Abelinne et la rejoignit pour elle aussi se déchausser, enlever ses bas et remonter sa houppelande comme les jours précédent. Avisant crokdur qui creusait avec un professionnalisme tout à fait canin, elle demanda d'un air espiègle.

Dites moi Abelinne, votre chiot, ce pêcheur émérite, serait-il à pêcher des poissons de sable? Il n'a guère l'air d'être inspiré par le trou d'eau.

Amusée, une fois prête Niria se leva et déposa ses chausses à côté de leur affaire.

Allons-y, si nous voulons manger du poisson ce soir, nous ne devons pas trainer.

Elle retourna donc vers le matériel, prit une canne, la boite à ver dégoutant et se mit à genoux dans le sable.
Ensuite, la jeune femme sortit un mouchoir blanc brodé qu'elle déplia et posa devant elle, ouvrit la boîte et fit tomber un ver sur le mouchoir.
Tout en surveillant le ver qui tentait de s'échapper, elle prit le fil attaché à la canne et en s'appliquant afin de ne pas toucher le ver fit glisser le fils dessous et termina le tout par un magnifique noeud à boucle.
Point trop serré pour ne pas tuer le ver, point trop lache afin qu'il ne puisse s'échapper.
Revenir en haut Aller en bas
Abelinne
Rayon de soleil
avatar

Nombre de messages : 695
Localisation : qq part dans Calais
Date d'inscription : 02/03/2013

MessageSujet: Re: La Plage   25/01/14, 09:58 am

Aby jeta un coup d’œil à son chien et soupira...Klovis allait être fâché...Crokdur allait encore mettre du sable partout dans la maison... Ben, on verrai ça plus tard, pour l'instant c'était l'heure de l'aventure !!!!!

Elle se retourna vers Niria et constata que ses pieds étaient absolument parfaits....pas d'oignon, pas de verrue, pas de doigt en plus ou en moins....Parfait....Elle fronça un peu les sourcils en signe d'incompréhension....Elle n'avait donc aucune raison de les cacher ainsi ....Bizarre....

Elle revint ensuite à la canne et la regarda avec étonnement faire une jolie boucle avec le fil autour du ver:

"Hum hum niria....Qui t'as montré comment mettre un ver au bout d'une ligne ????"

Intimement, aby pensa que c'était un coup de guiguiseg...D'ailleurs comment se faisait il que ces deux là arrivaient et repartaient toujours ensemble ....étrange non ?


"Mais faut un hameçon pour pêcher" dit la jeune fille avec l'aplomb dû à son âge "Mon frère, il met toujours un hameçon au bout du fil et ensuite, il plante le ver sur l'hameçon !"

La jeune fille que pas grand ne dégoutait, attrapa sa canne déjà montée et vint se placer près de niria. Elle lui montra le petit crochet de fer accroché au bout du fil par un double nœud bien serré puis, elle plongea les doigts dans la boite à ver de niria et en ressortit un bien dodu, bien juteux et surtout bien vif qu'elle planta sous le nez de sa compagne:


"Tu vois, le choix du ver est crucial, il faut qu'il soit appétissant pour les poissons, que quand ils le voient, ils se disent miam à tableeeeeeeeeeeee"

Elle regarda niria faire un mouvement de recul devant le repas de leur proie mais n'en fit cas et continua son explication:

"Ensuite, tu attrapes l'hameçon...Faut faire attention à pas se le planter dans le doigt hein....."

Ses yeux se resserrent une seconde et sa langue sortit au coin de sa bouche dans une attitude de concentration extrême et elle planta sans autre forme de procès le ver sur le crochet, d'abord au niveau de la tête et ensuite au niveau du bout de la "queue" de telle manière que le ver recouvrit de son corps l'ensemble de l'hameçon. Ainsi, les poissons ne verraient plus que le ver parce qu'un poisson n'est peut être qu'un poisson mais faut pas non plus le prendre pour un imbécile hein, il le sait bien que le fer ben ça se mange pas !!!!!

Satisfaite, Aby montra son œuvre à Niria:


"Voilà !!!!!! et maintenant .....Ben faut le mettre dans l'eau non ?"

Sur ce coup Aby n'était plus si sure. Ses compétences s’arrêtaient à la mise en place de l’appât pour la suite ......

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Niria
Grande Dame
avatar

Nombre de messages : 453
Date d'inscription : 26/10/2010

MessageSujet: Re: La Plage   27/01/14, 12:58 pm

Elle était assez fière d'elle, cela faisait un moment qu'elle s'entrainait à faire ces noeuds mais la mine d'Abelinne lui fit comprendre qu'il y avait un souci. Et lorsqu'elle lui demanda qui lui avait montrer, elle fut bien en peine de lui répondre.

Et bien en fait personne, je humm je...enfin l'autre jour en taverne lorsque Guiguiseg nous a expliqué qu'il fallait mettre un ver. Je ne pensais pas qu'il fallait juste l'attacher.
J'ignorais qu'il fall..


Petit mouvement de recul devant la démonstration d'Abelinne. Du coup elle était beaucoup moins sûre d'avoir envie de pêcher ou du moins de mettre en pratique cette partie là de l'exercice. Elle allait devoir demander à quelqu'un de l'aider, de lui monter les vers en avance.

Cela m'a l'air hummm degou... euhh délicat à faire. Croyez-vous qu'il soit possible de les faire préparer à l'avance? Peut-être pourriez-vous montrer cette humm cette technique à mon jardinier, ainsi il me préparera plusieurs cannes toutes prêtes à l'emploi le matin.

Par contre la question était de connaitre la durée de vie d'un asticot planté sur l'hameçon, si elle était trop courte cela risquerait de faire échouer ses plans.

Savez-vous combien de temps un ver reste-t-il vivant sur cet hameçon?

Et de voir le pêcheur de poisson de sable passer comme une flèche auprès d'elles, non sans mettre plein de sable sur leur affaire au passage. Niria le suivit des yeux, il avait repéré une silhouette qui se tenait à quelques centaines de mètre plus loin pour lui sauter dessus.
Et de faire remarquer à Abelinne qui semblait ne pas savoir ce qu'il convenait de faire avec la canne.


Visiblement votre "chiot" aime les poissons particulier dirait-on. Il en a trouvé un gros qui se promenait sur la plage là-bas.
Revenir en haut Aller en bas
Klovis
Général(e) en chef des commères
avatar

Nombre de messages : 2206
Localisation : 15, rue du Port, Calais
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: La Plage   01/02/14, 08:29 pm

Alors qu'il contemplait Aby et Niria de loin, sur la plage, tranquillement, il sentit venir le désastre.
Il le sentit venir parce qu'il y était habitué. Depuis le temps qu'Aby et Crockdur habitaient chez lui, ou plutôt qu'ils habitaient chez eux, Klovis devenait familier des "coups d'éclats" du "petit chien", qui était aussi petit que le mignon petit nif nouf de feu sa mère passé les premiers mois chez les de Keel, soit dit en passant.

Crockdur donc, après avoir farfouillé avec insistance dans un quelconque trou dans le sable et avoir barboté dans l'eau, avait sans doute repéré la silhouette du Matelot. Et, en bon chien qu'il était, avait souhaité faire la fête à celui qui le nourrissait, sans doute un peu trop d'ailleurs...

Le voyant arriver, les pattes foulant le sol les unes après les autres faisant voler de grandes gerbes de sable derrière lui, la langue pendante de droite et de gauche, l'oeil aussi heureux qu'un Père Fondateur profitant paisiblement de la franchise, Klovis savait qu'il n'en réchapperait pas. Il aurait eu beau s'éloigner, la terrible bête sauvage aurait eu le dessus sur l'Homme civilisé !

Lorsque l'inévitable confrontation arriva, le jeune homme lança machinalement un
"Viens là mon gros !", complètement inutile puisque Crockdur n'avait qu'un objectif depuis qu'il s'était détourné de son trou dans le sable, c'était de faire sa fête à Klovis.
L'animal ne se le fit donc pas dire deux fois et se dressa sur ses pattes arrières, posant celles de devant sur le torse du calaisien, tapissant son mantel d'un savant mélange d'eau, de sable, et d'autres matières que Klovis ne chercha pas à identifier. Il avait d'autres choses à s'occuper lorsque le canidé chercha le visage de son maître pour y déposer une belle et grande léchouille de sa langue presque aussi longue que la main du jeune homme, rajoutant par la même occasion "un peu" (hum hum...) de bave au mélange d'eau, de sable et d'autres substances.


Oui Crockdur, oui ! C'est bien ! Allez, du calme. Calme.

Klovis essaya de se dépatouiller du chien avec grande difficulté.

Il se baissa pour ramasser un coquillage qu'il montra au chien.


Tiens, tu vois ça ?!, lui dit-il d'un air malicieux. Allez, va chercher maintenant !!!

Et le calaisien de lancer le projectile aussi loin qu'il le pouvait, en direction des deux jeunes femmes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Abelinne
Rayon de soleil
avatar

Nombre de messages : 695
Localisation : qq part dans Calais
Date d'inscription : 02/03/2013

MessageSujet: Re: La Plage   07/02/14, 05:40 pm

Aby, la cervelle pleine d'interrogations quand à la suite de événements, releva la tête en entendant la dernière question de Niria. Combien de temps le vers resterait-il en vie .....Aby n'en savait strictement rien mais alors rien de rien et pis d’abord, un vers dans son milieu naturel, il avait quoi comme espérance de vie…Et pis après qu’on l’eut attrapé, avait il subi un tel traumatisme que son espérance de vie s’en retrouvée diminuée ????? Euhh...c'était quoi la question déjà .....

Olalala, la tête de Aby se remplissait doucement mais surement. Son jeune cerveau était en train d’entrer en ébullition et chaque question en amenait une nouvelle. Elle écarquilla les yeux, se demandant bien si elle trouverait une réponse et fût sauvée in extrémiste de l’implosion méningienne par son gentil cabot.

Au moment où Niria l’informa de l’arrivée d’un drôle poisson terrestre,  Elle tourna juste la tête pour apercevoir Crokdur fondre sur sa proie, maculant ainsi de boue salée son second maitre…Maitre était encore là un bien grand mot, disons qu’en fait Klovis essayait tant bien que mal d’inculquer un peu de savoir vivre à cet animal puant et baveur et malgré tout ses efforts, le monstre restait sourd à ces leçons…..

Un large sourire éclaira le visage d’Aby. Son sauveur…Enfin leur sauveur était là !!!!!! Klovis était l’un des meilleurs pêcheurs du coin et en plus c’était son frère à elle !!!!!!

Elle regarda Niria avec un œil complice et lui dit :


« AAhhh, lui saura nous dire quelle est l’espérance de vie d’un vers de terre ! »

Et elle s’élança vers son frère en laissant son chien courir après elle ne savait qu’elle nouvelle proie

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Niria
Grande Dame
avatar

Nombre de messages : 453
Date d'inscription : 26/10/2010

MessageSujet: Re: La Plage   11/02/14, 05:09 pm

Niria sourit au regard complice que lui lança Abelinne lorsque celle-ci reconnu son frère. Entre ses questions apparemment étranges et l'indécision d'Abelinne quand à l'usage qu'il convenait de faire de la canne une fois prête, il était plus qu'évident qu'elles avaient besoin d'aide. Aussi lui répondit-elle avant qu'elle ne s'élance vers son frère.

Demandez lui aussi ce qu'il convient de faire avec la canne une fois prête!

Et là se fut le drame, Niria réalisa qu'Abelinne ne manquerait pas d'inviter son frère et que celui-ci comme à son habitude viendrait les aider. Cela signifiait donc qu'il serait avec elles. Abelinne était sa soeur, il n'y avait donc aucun risque, les convenances étaient sauves.
La jeune femme sentit le rouge lui monter aux joues et maladroitement entreprit de détacher sa houppelande avant de retourner à leurs affaires pour remettre ses bas et ses chausses.

Quoique non elle ne pouvait décemment pas remettre ses bas, cela signifiait remonter sa houppelande au dessus des genoux. Petit moment de panique dans le cerveau de la jeune femme qui du coup n'arrivait même plus à retrouver ses affaires.
Revenir en haut Aller en bas
Abelinne
Rayon de soleil
avatar

Nombre de messages : 695
Localisation : qq part dans Calais
Date d'inscription : 02/03/2013

MessageSujet: Re: La Plage   11/02/14, 06:08 pm

Aby, déjà élancée, entendit juste à temps la question de niria sur que faire de la canne une fois montée.

C'était bien vrai ça, en plus de l'espérance de vie du vers de terre, une fois bien mit en place sur l'hameçon, on faisait quoi de la canne ????

Elle courut en direction de son frère, la tête remplie de ces questions et vit à peine son pitit, tout pitit chien passer en sens inverse direction le panier de victuailles.

Corkdur, loin d'être le dernier des idiots , quoique...avait bien remarqué que sa maitresse partait en direction opposée du dit panier et que s'ouvrait donc devant lui une montagne de gourmandises sans gardien. Rien qu'à la pensée de son futur repas de gourmet bientôt mit sous sa dent, il se mit à saliver tant et plus que de grosses gouttes de bave tombaient de ses babines à chacune de ses foulées vers le paradis du pâté.

Niria, trop occupée par ses propres pensées pour voir quoique se soit, se trouva malencontreusement entre le cabot et le panier... Mon Dieu quelle erreur effroyable venait de commettre la jeune femme...

Au loin, Aby vit le regard de klovis changé du tout au tout et la jeune fille arrêta donc brusquement sa course pour savoir ce qui pouvait à ce point faire écarquiller les yeux de son frère. A peine retournée, elle comprit instantanément l'objet de son horreur...Tout se passa alors au ralenti.....

Description de la scène:

Klovis, le menton sur les genoux tellement il parait stupéfait, et les pieds déjà dans les starting block pour secourir la damoiselle en détresse

Aby, en dérapage plus ou moins contrôlé ( sur le sable c'est pas facile hein !!!!! Si vous me croyez pas vous n'avez qu'à essayer!), tentant tant bien que mal de repartir en sens inverse pour rattraper son chien, le tout dans un long cri du style: Crokdur au pied!!!!!!!!!!! ( en mode 45 tours sur passage 33 ou l'inverse, je suis bien trop jeune pour me souvenir de ce genre de détails...D'ailleurs c'est quoi un 33 tours ????)

Crokdur, qui fonce tête baissée et qui ne se rend même pas compte qu'il est une boule de bowling qu'il file droit vers les quilles et attention olalala STRYKE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Il poursuit sa course, lui, il n'a rien senti sauf le sauciflard dans la panier hein !!!!

Nini, pauvre innocente, se croyant à l'abri des dangers, sur cette magnifique plage de Calais, craignant juste que qui que se soit ne voit ses jambes...Alala, le destin la frappe de plein fouet...Pauvre jeune femme dans la fleur de l'âge, la voilà projetée en l'air, sa belle houppelande telle une voile au grès des vents se gonflant dans la brise matinale...Découvrant dans une magnifique pirouette digne des plus grands équilibristes, une paire de gambettes d'une blancheur immaculée!!!! Qu'elles étaient belles ses jambes qui n'avaient jamais vu la lumière du jour, qu'elles étaient belles....

Alala pauvre Niria qui finit son arabesque et s'écrase ensuite par terre le nez en l'air regardant les mouettes......Le visage figé dans un demi sourire béat....

Le temps se fige.....Plus rien ne bouge sauf Crokdur qui lui avale sans autre forme de procès les trésors de leur déjeuner.....
.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Niria
Grande Dame
avatar

Nombre de messages : 453
Date d'inscription : 26/10/2010

MessageSujet: Re: La Plage   16/02/14, 12:34 pm

Comment peut-on passer du statu de jeune femme à celui de mouette? Crokdur venait de répondre à cette question existentielle entre toute.
Niria n'avait rien vu, rien entendu du cri d'Abelinne ou de la course du "piti" chien, elle se tenait là devant leurs affaires et l'instant suivant effectuait un magnifique vol plané, mode salto arrière digne des meilleurs patineurs artistiques au JO, se sentant un peu quille il faut bien l'avouer.

Elle passa sans transition d'un petit moment de panique à rien, l'incompréhension totale. Le haut et le bas se retrouvèrent d'un coup inversé ou alors était-ce le bas et le haut. La ligne d'horizon décida, Aristote seul sait comment, de changer de position, visiblement elle n'était pas décidée, horizontale, verticale, horizontale...allez savoir.

La jeune femme vit passer leurs affaires sous elle et aperçut rapidement Klovis et Abelinne dont les têtes l'interpelèrent une micro seconde. Mais pourquoi cet air effaré? Mais d’ailleurs comment se fait-il qu'ils soient devant elle alors qu'ils étaient derrière et qu'elle ne s'était pas retournée et quand Crokdur était-il arrivé là et pourquoi sentait-elle le vent sur ses jambes qu'elle avait soigneusement cachée sous sa houppelande, et pourquoi...

Elle en était là de ses réflexions qui lui prirent une deuxième micro seconde puis plus rien, le vide total. Elle n’eut même pas le temps de penser qu'il serait bon d'inventer rapidement les fameux tamiseurs cribleurs tractés qui nettoieront les plages 500 plus tard et les galets avec, enlevant par la même une partie du charme de cette plage.
La plage de Calais était comme toutes les plages, sauvage et donc pourvu de galets éparses dont un qui eu la bonne idée de se trouver sur la trajectoire entre la tête de la jeune femme et un doux oreiller de sable qui l'attendait.

Sur la surprise du moment, elle ne sentit rien, le souffle coupé par la chute, puis une douleur d'une rare intensité lui envahit le crâne. La nature en général fait bien les choses, bon oui vous me direz elle a mis des foutus galets sur une plage de sable, mais tout de même, elle ne fait pas toujours mal les choses et là en l’occurrence, lorsque la douleur envahit la jeune femme elle enchaina sur une extinction des feux.
le meilleur remède contre les maux  de tête, 100% naturel et presque sans danger, la perte de connaissance!
Revenir en haut Aller en bas
Klovis
Général(e) en chef des commères
avatar

Nombre de messages : 2206
Localisation : 15, rue du Port, Calais
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: La Plage   16/02/14, 07:23 pm

Une fois son projectile lancé vers les jeunes femmes, Klovis se dirigea vers elles.

Il suivit Crokdur des yeux afin de voir s’il ramenait l’objet lancé. Le jeune calaisien prit une mine dépité lorsqu’il vit le chien continuer sa route après avoir dépassé le coquillage qui venait de tomber. De dépité, il passa bien vite à curieux lorsqu’il remarqua que l’animal avait un objectif bien particulier en ligne de mire. Les victuailles ! Comme quoi, il n’était peut-être pas si bête que ça l’animal !

Ce n’est que lorsqu’il se rendit compte qu’un obstacle se dressait entre Crokdur et la nourriture que Klovis ouvrit de grands yeux, et que sa bouche s’ouvrit tout aussi largement. Connaissant l’animal, d’une part il n’avait peut-être pas vu que Niria se trouvait sur son chemin. Et d’autre part, s’il l’avait vu, il n’en ferait pas grand cas, puisqu’il ne visait qu’un objectif, la boustifaille !!!

Voyant cela, il commença à partir à toute allure vers la jeune femme. Son pied droit s’enfonça dans le sable et ses orteils se recroquevillèrent de manière à trouver un point d’appui suffisamment stable pour s’élancer et prendre son deuxième appui, puis son troisième, et lancer ainsi sa course vers la dame de Ponthieu.

Alors que le Matelot était en pleine course, le drame se produisit. Ce qui devait arriver arriva. La confrontation eu lieu, et Niria se retrouva projetée quelques mètres en arrière, dans un vol plané où tous ses tissus se retrouvèrent sens dessus-dessous.

Arrivé à quelques mètres de Nini, Klovis se rendit compte que quelque chose n’allait pas. Niria, par terre, ne bougeait plus.

Une fois sur elle, enfin… à côté quoi, vous avez compris, Klovis l’appela.


Niria !! Niria !! Vous m’entendez Niria !!?!

Il la scruta rapidement des pieds à la tête et constata qu’un hématome commençait à poindre sur le front de la demoiselle.

Il lui prit alors la main et continua de l’appeler, espérant qu’elle se réveille.


Niria !! M’entendez-vous ?! Réveillez-vous Niria, ouvrez-les yeux !!

Le calaisien regarda sa soeur qui s’était mise face à lui, de l’autre côté de l’arrageoise.
Il haussa les épaules, comme pour signifier qu’il n’avait pas le choix, et, tout en maintenant une de ses mains dans sa main gauche, il assena à Niria une claque de la main droite, et attendit de voir l’effet que ça lui faisait…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Abelinne
Rayon de soleil
avatar

Nombre de messages : 695
Localisation : qq part dans Calais
Date d'inscription : 02/03/2013

MessageSujet: Re: La Plage   19/02/14, 06:52 am

CROKDUR

Tout se passa très vite dans la tête du cabot...

Coquillage...Oh le maitre veut que je joue avec lui , chouette chouette chouette...Où qu'il est le coquillage...Où qu'il est...Oh il vole...c'est bô..Vite vite il faut que je l'attra....Humm ça sent bon.....

Truffe en l'air, queue battant l'air furieusement...

C'est par là, vivivi, droit devant...Hummmm

Les pattes se mirent en action...

Tadam pffff, tadam pffff ( oui bon on dirait pas le bruit de pattes d'un monstre de 80 kg sur le sable, en même temps c'est assez difficile de décrire ce bruit hein, mais fermer les yeux et imaginez...Ah oui si vous fermez les yeux vous ne verrez plus rien ....pfff....fBon reprenons)

Tiens un truc viens de me toucher mais....hum ça sent troooop bonnnnnnnnn, je ne peux pas résister.....

Le chien parvenu au victuailles, fourra sa tête dans le panier et engloutie en deux coup de cuillière à pot l'ensemble du déjeuner des jeunes femmes, ne se doutant absolument pas du drame qui se tramait derrière lui.

Une fois son encas terminé, il releva la tête, le panier restant bloqué par l'anse autour de son cou.


Ohhh un nouveau jeu, vite vite vite

Le gentil cabot, apercevant l'attroupement autour de Nini, se jeta sur sa nouvelle proie, le panier se balançant d'un coté et de l'autre de sa tête à chaque pas. Il se planta au dessus de la jeune femme dont les neurones étaient en mode off .

Un long filé de bave dégoulina sur le visage de l'inconsciente sous l’œil médusé de Aby et Klovis. Il ne fit alors ni une ni deux avant de laper d'une grande léchouille avec son énorme langue le beau visage de la jeune femme, étalant au passage la salive dont il l'avait oint préalablement ....
..

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Niria
Grande Dame
avatar

Nombre de messages : 453
Date d'inscription : 26/10/2010

MessageSujet: Re: La Plage   19/02/14, 04:48 pm

Que se passe-t-il lorsqu'on est inconscient, beaucoup se le demandent et peu de ceux qui eurent vécu ce moment s'en souviennent. Toujours est-il que du coup la jeune femme inconsciente n'avait pas encore le temps d'oublier ce qui se passait dans son esprit.

La douleur elle l'avait complètement et fort heureusement oubliée, c'est l'avantage de son état, elle peut faire ce qu'elle veut. Du coup un petit ménage s'impose.
Une fois la douleur effacée, on s'envole. Bah oui tant qu'à faire autant s'amuser, c'était agréable cette sensation de voler, de se prendre pour une mouette.
Donc la voilà qui s'envole de plus en plus haut et qui traverse les nuages un à un, en tournant, tourbillonnant.
Ils étaient doux comme du coton et chaud comme un rayon de soleil.

Toujours volant dans les airs au dessus de l'eau, elle aperçut au loin un banc de poisson. Ils étaient magnifiques, leurs écailles multicolores scintillaient telle mille et une pierres précieuses. la jeune femme se mit à rire en les voyant. Elle descendit pour mieux les voir et ils se mirent à sauter et plonger autour d'elle dans un ballet magnifique.
Niria tendit la main pour en toucher un mais les poissons effrayés s'écartèrent un peu brusquement et l'un dit lui donna un coup de nageoire sur la joue.
A ce moment là un appel retenti, elle ne distingua pas son origine ni les mots prononcés, par contre tous les poissons partirent dans un magnifique plongeon la mouillant de la tête aux pieds.

Immédiatement le ciel s'assombrit et de gros nuages noirs s'amoncelèrent au dessus de l'eau. De grosses gouttes commencèrent à tomber. La jeune femme s'envola donc à nouveau et repris la direction de la plage. Un éclair zébra le ciel puis quelques secondes après un coup de tonnerre retentit. Un second éclair retomba et le tonnerre se rapprocha.
Niria commençait à peiner et à paniquer, il lui fallait rejoindre la plage au plus vite.

Enfin celle-ci apparut, Abelline, Klovis et crokdur s'y tenaient. Abelinne jouait avec son "petit chiot" pendant que Klovis pêchait. Il se déroulait sous ses yeux une scène dès plus banale, mais d'une banalité qui lui semblait si douce, si agréable.
Niria décida donc de les rejoindre et plongea en leur direction.
Mais s'il est facile de s'élever dans les cieux et d'y voler tel un oiseau, l'atterrissage lui était beaucoup moins facile à maîtriser surtout pour une première. C'est donc en mode albatros qu'elle se ramassa la figure dans le sable aux pieds d'un Klovis éberlué et le noir se fit.

De toute cette scène des spectateurs externes ne virent ni n'entendirent rien, sauf à la fin un léger gémissement émanant de la jeune femme qui peinait à reprendre ses esprits.


Revenir en haut Aller en bas
Klovis
Général(e) en chef des commères
avatar

Nombre de messages : 2206
Localisation : 15, rue du Port, Calais
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: La Plage   20/02/14, 10:23 pm

Après la méthode "douce" de Klovis — oui je sais, '"douce", avec une baffe, ça se discute — Crokdur avait souhaité s'incruster dans la partie. Et quelle partie !

Harnaché d'un panier de victuailles qui lui pendait autour du cou — le panier hein. Les victuailles, elles, avaient déjà été englouties une poignée de secondes auparavant par l'ogre, que dis-je, la terreur des charcutiers ! — le cabot s'était rué sur Nini, le gratifiant d'une longue et vigoureuse léchouille bien baveuse comme il savait les faire. Ça, c'était vraiment une spécialité Crokdur.

Considérant qu'il s'agissait d'une technique comme une autre, Klovis, maintenant toujours la main de Nini dans la sienne, guetta une réaction quelconque. Et il perçu un tressautement, faible mais bien présent.

Saisissant cette occasion, et afin de la réveiller plus complètement, le calaisien ouvrit légèrement son mantel et glissa sa main libre dessous quelques secondes, le temps d'en sortir une flasque de Père Naud.
Afin d'en vérifier le niveau, il la brandit bien haut dans le ciel, en direction du soleil, tel un trophée qu'il convenait de porter aux nues. Et en fait pour un calaisien, c'était à peu près ça.

Il lâcha la main de Nini pour ouvrir sa flasque et glissa sa mimine retrouvée sous la tête de l'endormie qu'il souleva légèrement. La bouche s'entrouvrant quelque peu, le Matelot y versa quelques gouttes du très calaisien Père Naud.

En ce moment précis, alors que c'était pourtant l'une des choses à laquelle il pensait lorsqu'il voyait la jeune fille de Ponthieu, Klovis ne pensa plus du tout à la mission qu'il s'était secrètement donné, à savoir réussir faire boire Nini !


Tenez Niria, avalez-moi ça. Ça va vite vous remettre sur pied. Dans quelques secondes, on en rigolera de tout ceci !

De manière totalement involontaire également, le jeune homme ne pensa pas un seul instant qu'en effet, pour une personne qui n'avait jamais bu d'alcool, un peu de Père Naud aurait vraisemblablement un effet fortement euphorisant.

Regardant Aby et Crokdur pour voir s'ils n'avaient pas des idées pour la remettre sur pied, il reporta son attention sur Nini.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Niria
Grande Dame
avatar

Nombre de messages : 453
Date d'inscription : 26/10/2010

MessageSujet: Re: La Plage   20/02/14, 11:34 pm

Lorsque les gouttes de Père Naud coulèrent au fond de sa gorge, la jeune femme déglutit par réflexe.
La liqueur descendit lentement telle une coulée de lave, lui brûlant l’œsophage. Le goût sucré de la boisson laissa immédiatement la place aux vapeurs d'alcool qui emplissaient à présent sa bouche et son nez, remontant jusqu'à ses yeux qui se mirent à pleurer tellement cela lui piquait.
Elle gémit de nouveau et grimaça en tournant la tête de droite et de gauche et dégluti de nouveau pour tenter de se débarrasser de ce gout et de cette sensation désagréable.

La douleur revint mais moins forte qu'au moment du choc. Lentement, la jeune femme porta sa main à son front et grimaça lorsque celle-ci effleura la magnifique bosse qui l'ornait à présent.
Elle entrouvrit légèrement les yeux mais tout était flou, tout en clignant pour tenter de faire la mise au point elle tendit les mains devant elle afin de toucher la masse sombre qui se tenait au dessus d'elle.

De la peau, un visage, c'était donc une personne, tentant toujours de rétablir une vision nette, elle passa sa main sur ses yeux afin d'en sécher les larmes. Elle essuya sa bouche et ses joues du revers de la main.
Au bout de quelques secondes, la jeune femme pu enfin distinguer le visage et découvrit celui d'un jeune homme inconnu qui la regardait d'un air inquiet.
La promiscuité avec ce bel inconnu qui la tenait dans ses bras lui fit monter le rouge aux joues. Elle le regardait cherchant la raison pour laquelle elle se trouvait là.

Clignant toujours des yeux, elle regarda autour d'elle, tentant vainement de comprendre ce qui se passait. A ses côtés se trouvait aussi une jeune fille, à peu près de son âge visiblement, qui la regardait elle aussi le visage angoissé et un énorme chien qui, chose amusante portait un panier autour du cou.
La jeune femme sourit amusée de l'air gourmand que lui donnait son accoutrement puis reporta son attention sur les deux inconnus.

Ses pensées étaient incohérentes, elle avait du mal à réfléchir et la douleur qui battait ses tempes n'était pas faites pour l'aider. Elle regardait tour à tour les deux jeunes gens et remarqua finalement la plage et l'eau qui s'étendait devant elle.
De nouveau elle passa sa main sur son front, tentant vainement d'éclaircir ses pensées, de comprendre ce qu'elle faisait sur cette plage et les questions qu'elle tentait de poser était le reflet exact de l'état de son cerveau.


Je...mais qui....

Quelques instant supplémentaires pour retrouver ses mots et poser une première question.

Mais qui êtes vous?
Revenir en haut Aller en bas
Klovis
Général(e) en chef des commères
avatar

Nombre de messages : 2206
Localisation : 15, rue du Port, Calais
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: La Plage   23/02/14, 10:10 pm

Le visage de Niria se crispa. Elle bougea lentement sa tête sur les côtés. Puis porta sa main à son front.

Ses yeux se mirent alors à leur tour en marche. Elle les ouvrit tout aussi lentement qu'elle avait bougé sa tête. Elle tenta de distinguer le matelot face à elle, mais le choc qu'elle avait reçu semblait avoir perturbé certaines de ses fonctions sensorielles.

Elle se mit alors à se servir de sa main comme des yeux, de la manière dont les aveugles s'en servent pour visualiser les formes qu'ils rencontrent. Klovis se laissa faire et la main de la dame de Ponthieu s'aventura quelques secondes sur son visage avant de s'en retirer.

Après quelques nouvelles secondes, ses yeux s'ouvrirent complètement et elle regarda la famille de Keel les uns après les autres, Crokdur compris. Elle se mit même à sourire, permettant à Klovis de se détendre. Elle revenait à elle et elle était heureuse de retrouver des visages familiers à ses côtés.

Mieux, elle commença à parler.


Je...mais qui....

Ce n'est que lorsqu'elle finit sa phrase que Klovis se rendit tout d'abord compte qu'il avait tout faux, mais qu'en plus de cela, la chute avait été plus brutale que prévue et les séquelles étaient plus graves que ce qu'il ne pensait.

Mais qui êtes vous?

Klovis. Je suis Klovis Niria. Tout va bien, ne vous en faites pas.
Vous vous souvenez de nous, n'est-ce pas ?


Le matelot regarda sa soeur, ne sachant trop que faire.

Et Abelinne, ma soeur, vous vous rappelez d'elle ? Elle était en train de vous apprendre à pêcher.

Il hasarda une autre question, afin de connaître l'étendu des débats.

Savez-vous qui vous êtes, où vous vous trouvez, et ce que vous faites là ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Niria
Grande Dame
avatar

Nombre de messages : 453
Date d'inscription : 26/10/2010

MessageSujet: Re: La Plage   24/02/14, 11:58 am

Klovis. Je suis Klovis Niria. Tout va bien, ne vous en faites pas.
Vous vous souvenez de nous, n'est-ce pas ?


La jeune femme tenta de réfléchir, mais un groupe de ménestrel spécialisé dans les percussions semblaient avoir élu domicile dans sa tête et ne vouloir la quitter. Elle fronça les sourcils et passa de nouveau sa main sur ses yeux et ses tempes, tentant vainement de mettre un peu de cohérence dans ses pensées.

Et Abelinne, ma soeur, vous vous rappelez d'elle ? Elle était en train de vous apprendre à pêcher.

Elle regarda attentivement les deux jeunes gens, mais n'arrivait pas à se souvenir. Le coup de semonce vint avec les dernières questions.
La jeune femme devint blanche comme un linge. Rien, elle n'arrivait pas à trouver réponses aux questions du dénommé Klovis. Elle avait beau se concentrer, tenter de se souvenir elle ne faisait qu'empirer la douleur qui battait ses tempes, les ménestrels s'en donnant à coeur joie.

La jeune femme commença à se poser milles et une question, que c'était-il passé, comment se trouvait-elle là et pourquoi n'arrivait-elle pas à se souvenir de quoique se soit. Un vide immense l'envahit, accompagné d'un écrasant sentiment de solitude.

Bouleversée, le visage humide de larme, elle se redressa sur un coude et se mit à genoux.
La tête lui tournait mais la jeune femme se força à se redresser et tenta vainement de se relever, bien que le sol se dérobait sous ses pas.
Ces mouvements étaient maladroits, empruntés. Elle bougeait tel un ivrogne qui avait visité toutes les tavernes du comté. Ils trahissaient l'état physique et émotionnel de la jeune femme qui finalement s'effondra à genoux sur le sable, le visage caché dans ses mains, les larmes coulant toujours sans interruption, elle qui n'en a jamais versé une depuis la guerre de Compiègne en versait un torrent à présent.

Crokdur qui était un chien puant, mal élevé, gourmand et tout ce que l'on veut s'approcha d'elle en gémissant et poussa son bras du museau pour se faufiler avec toute sa douceur légendaire dans les bras de la jeune femme.
Sa queue battait la mesure et envoyait du sable valser de chaque côté.
Revenir en haut Aller en bas
Abelinne
Rayon de soleil
avatar

Nombre de messages : 695
Localisation : qq part dans Calais
Date d'inscription : 02/03/2013

MessageSujet: Re: La Plage   27/02/14, 06:59 pm

Aby, encore un peu trop jeune pour réagir rapidement à ce genre de situation, resta bouche bée devant la déclaration de Niria...Elle avait oublié qui elle était....Ce qu'elle faisait là....Ses yeux s'ouvrirent avec horreur, ne sachant strictement pas ce qu'elle devait faire...Elle resta là, à attendre les recommandations de son frère....Leur mère leur avait toujours dit qu'il fallait toujours analyser la situation et agir ensuite.....

De son coté, Crokdur qui puait et bavait, avait bon fond et comme tout bon chien qui se respecte, il pouvait lire entre les lignes et sentait quand la situation n'était pas des meilleures. Il n'hésita pas une seconde, rentrant sa délicate langue , il faufila sa tête sous le bras de la jeune amnésique et poussa un petit gémissement de compassion. Ses yeux prirent l'aspect de ceux d'un cocker donc à moitié larmoyant. Si il avait pu dire tout ce qu'il ressentait..
...

"ça va aller madame Niria, une léchouille qui guérie tout et hop, on aura plus mal...Mais pourquoi que tout le monde s'inquiète d'abord pis pourquoi qu'elle était par terre madame Niria......"

Crokdur baissa instinctivement ses oreilles.....

Quand à sa queue,Alala....appendice surement autonome du reste du de son corps, elle n'avait peut être pas bien prit la mesure de la gravité du moment et battait donc la mesure, relevant avec elle des larges gerbes de sable. Les grains portés ainsi par la légère brise venue du large, vinrent doucement s'écraser sur le visage des protagonistes, gênant quelque peu leurs début de discussion....

Aby prit alors conscience qu'il était temps de s'occuper de son chien:


"Klovis, occupes toi de Niria, je vais faire de même avec cet empoter....."

Elle dégagea doucement le bras de Niria...excuses moi.....Et passa les siens autour du cou du toutou:

"Allez mon gros, viens jouer plus loin, viens que je te dis"

Mais crokdur ne l'entendait pas de cette oreille, prenant l'ordre comme un nouveau jeu, il se délivra de l'étreinte de sa maitresse et repartit en trombe, sautant comme un cabri à travers l'immense étendue de plage......

_________________


Revenir en haut Aller en bas
 
La Plage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cérémonie d'ouverture de l'exposition universelle de Ieyasu-Plage [Retransmission]
» Ieyasu-Plage : saison 03 annulée
» [deck mélée] Martell - Béric s'en va à la plage de sable
» LeLapin à la plage
» "Faire" une plage ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum pour la ville de Calais  :: La ville de Calais :: Au delà des murs : "La vie des Calaisiens"-
Sauter vers: