Le forum pour la ville de Calais

Jeu les Royaumes Renaissants
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'Histoire de Calais-la-Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Khisanth
Roi de coeur
avatar

Nombre de messages : 4955
Localisation : 15, Rue du Port, Calais-la-Libre
Date d'inscription : 12/06/2005

MessageSujet: L'Histoire de Calais-la-Libre   05/10/07, 08:03 pm

[HRP : Voilou c'est fait!
Aram]

L'Histoire de Calais-la-Libre


Citation :
Oyez, oyez braves gens, une histoire hors du commun !

Cette histoire n’est pas seulement l’histoire d’hommes et de femmes. Cette histoire, c’est l’Histoire d’une ville unique en tout le Royaume de France. Cette histoire, c’est l’Histoire de Calais-la-Libre, seule ville de tout le Royaume de France à avoir obtenu une Franchise Royale !!!

Tout a commencé il y a maintenant plusieurs années, en 1450 plus exactement.

Le Royaume de France n’était alors composé que de la Champagne, de la Normandie et de l’Artois. Dans ce dernier comté, plusieurs villes prenaient doucement forme, dont Calais.
Les premiers habitants commencèrent à affluer doucement. Les gens apprirent petit à petit à se connaître et une vie d’échange culturelle et économique s’organisa alors autour de son marché et de sa mairie, une vie paisible comme dans toutes autres villes en quelque sorte !

Puis, assez rapidement, les esprits s’échauffèrent entre l’Artois et la Normandie et une violente guerre éclata, entraînant dans son sillage les calaisiens qui, pour survivre à ce conflit se serrèrent un peu plus les coudes qu’à l’accoutumée. Les liens entre les habitants se renforcèrent alors.

La guerre se passa, comme toute guerre mais découla alors de cette dure épreuve un profond désir commun entre tout les calaisiens de vivre dans un environnement agréable et basé sur l’entraide, le partage, la fraternité et la liberté.

Ces quatre mots raisonnaient dans toute la ville et l’on pouvait y voir leur application au quotidien, chacun mettant la main à la pâte. Un rêve un peu fou émergea alors dans la tête des habitants de Calais, de faire de cette ville devenue si spécifique, si particulière, si unique, une ville indépendante. Chacun s’y attela à sa mesure et la ville évolua dans ce sens, dans cet esprit calaisien.

Puis en juin 1450, la stabilité de l’Artois ainsi que « l’indépendance » de Calais furent de nouveau menacés par Tsarine de la Fère, une femme sans scrupule et perfide qui avait réussit à atteindre la place de comtesse d'Artois à force de mensonges et de trahison.

Ceci n’aura pour conséquence que de renforcer l’autonomie de Calais et sa volonté affirmée d’indépendance. Les Cadets de Calais, alors force armée majeure artésienne, se sont battus contre cette traîtresse pour protéger la couronne.

C’est pourquoi, en mai 1451, pour récompenser la bravoure des Cadets, Lévan II, alors Grand Maître de France, accorda la franchise à Calais au nom du Roy Charles VII et de ses successeurs.

Dès lors, tout pu commencer pour les calaisiens !

Une des figures de proue de cette histoire est sans conteste feu Henri LeDiable d’Ysengrin, devenu bien des années plus tard le Grand Veneur du Roy. Sous sa houlette et celle de quelques autres calaisiens, ils formèrent ce qui fut appelé Les Pères Fondateurs.

Parmi ceux-ci, des noms vous paraîtront inconnu et d’autres résonnent sans doute encore à vos oreilles comme des noms de Grands Hommes (et Grandes Femmes) : Bardamu, Camille, DameMinute, Gouaze, Elleurc, Emi, Guyome, Khisanth, Macarel, Shade, Sieynoma ou encore Vandusse.
Petit à petit, d’autres noms se rajoutèrent à la liste. Il n’y avait pas de chef, mais juste une ligne de conduite. Avoir toujours en tête l’Esprit Calaisien. Cet Esprit de solidarité, de partage, de fraternité et de liberté.

Faisant fi des railleries des autres villes artésiennes, qui enviaient tout de même ce statut encore unique à ce jour dans tout le Royaume de France, les Pères Fondateurs construisaient leur franchise, jour après jour, avec l’aide des plus jeunes qui arrivaient.

Ils créèrent la Charte Communale calaisienne sur laquelle repose les principes de vie de Calais-la-Libre. Tous les calaisiens, par vote, furent d’accord et l’adoptèrent, ainsi que pour le nom de la ville : Calais-la-Libre.
Ainsi tout le temps, tous les jours, ils perpétuaient les valeurs calaisiennes, l’Esprit Calaisien. Parce que c’était le seul moyen de ne pas les perdre.

Aujourd’hui, ils ne restent plus beaucoup de Pères Fondateurs, qui ont été remplacés par le Conseil des Anciens. Ce Conseil rassemble des calaisiens plus ou moins anciens, mais qui sont tous garants de cet Esprit Calaisien né il y a déjà 5 ans. Ils sont là pour transmettre ces valeurs et œuvrer pour le bien de Calais-la-Libre.

Parce que Calais-la-Libre n’est pas uniquement ce Conseil des Anciens, mais bien TOUS les calaisiens, il a été ouvert un espace, l’Ecclésia, où tous les francs citoyens peuvent venir s’exprimer ou proposer de changer des lois ou d’en créer de nouvelles.

Pour acquérir cette Franche-Citoyenneté, rien de plus simple. Il suffit de vivre à Calais-la-Libre depuis au moins 2 mois et de faire preuve des valeurs propres à Calais-la-Libre.

Dans tous les cas, il est certain que tous ont une chose en commun. Ils partagent les mêmes idéaux que ceux des anciens : appliquer la franchise qui leur a été accordée de droit !
Revenir en haut Aller en bas
 
L'Histoire de Calais-la-Libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Festivités a Calais-la-Libre!
» Lettres adressées à Calais-la-Libre
» Histoire sans fin, une phrase ou un mot par personne.
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum pour la ville de Calais  :: La ville de Calais :: Musée du Parlement des Francs-Citoyens-
Sauter vers: